dimanche 30 mai 2010

Un psychologue n’est pas un psychothérapeute par défaut

image

Trois syndicats de psychologues réagissent au décret d’application de la loi régissant le titre de psychologues deux jours après que des psychologues aient commencé à s’organiser sur Facebook.

Le SNP, le SIUEERPP et la FFPP déplorent que la loi prévoie que les psychologues aient à se former au métier de psychologue

image

Il est en effet prévu que les psychologues fassent une formation de 150 heures et un stage de deux mois pour pouvoir exercer comme psychothérapeute. Les syndicats voudraient que les psychologues soient dispensés de cette mesure, arguant du fait que les psychologues cliniciens sont déjà formés à la connaissance des processus psychiques, au discernement des pathologies psychiatriques, aux théories psychopathologiques, et aux principales approches utilisées en psychothérapie.

Cela tient au fait que la psychologie clinique en France a été développée par Daniel Lagache et  Juliette Favez-Boutonnier, médecins, psychanalystes et philosophes. Ils ont fondé la psychologie clinique sur un fond profondément humaniste et nous leur en sommes redevables. Nous leur devons aussi l’ambigüité psychologue – psychothérapeute qui prend sa source dans la notion de la relation d’aide. Un bilan psychologique peut être une aide car il donne au sujet de nouveaux moyens pour se représenter sa situation. Mais il ne sera pas thérapeutique, et ce n’est d’ailleurs pas sa fonction.

Rappelons ce que tout dictionnaire nous enseigne : un psychologue est un spécialiste de la psychologie; c’est aussi quelqu’un qui discerne et comprend intuitivement les sentiments et mobiles d’autrui. Un psychothérapeute est un spécialiste de la psychothérapie. Or, au terme de cinq années d’études, j’ai été diplomé, comme des milliers d’autres, en psychologie et non en psychothérapie. Ma formation de psychothérapeute, je l’ai accomplie en plus de mes études de psychologie : par des formations a des techniques psychothérapeutique, des colloques, des groupes de travail, et des supervisions *

Ces formations ont largement dépassé les 150 heures et les deux mois de stage. Elles ont été profondément impliquantes, et ont eu, pour certains points, des effets de remaniement psychique. Ce travail n’aurait jamais pu se faire dans le cadre ma formation de psychologue simplement parce que celle ci est liée a à une évaluation universitaire. La formation de psychologue implique des choses à savoir. La formation de psychothérapeute implique des choses à découvrir.

Un psychologue n’est pas un psychothérapeute par défaut. La loi qui vient d’être votée est sans doute imparfaite : les volumes horaires sont insuffisants, les médecins et les psychologues n’ont pas à être exemptés de formation, les formateurs sont encore non désignés, mais on peut espérer qu’elle permettra a terme de faire passer les distinctions entre médecin, psychologue, et psychothérapeute

 

* une supervision est l’assistance que donne un psychothérapeute a un autre psychothérapeute, généralement moins expérimenté, pour la conduite d’une ou de plusieurs de ses psychothérapies.