vendredi 4 février 2011

Le téléphone, fosse à goudron de nos émotions

On trouve à  Brea Tar Pits une fosse à goudron qui a piégé des animaux et des plantes depuis 40.000 ans. Pour les scientifiques, c’est comme avoir une fenêtre ouverte sur le passé tant la conservation et la variété des fossiles est exceptionnelle.

Nos téléphones peuvent être des fosses à goudrons. Il piègent les conversations par SMS, les états émotionnels qui y sont liés, et même leur localisation.

Une étude publiée dans Pscyhological Science par Mitja D. Back, Albrecht C.P. Küfner, et Boris Egloff analyse les messages envoyés le 11 septembre 2001 sur le territoire américain. 500 000 messages envoyés pas 87.000 appareils ont été examinés et triés selon qu’ils expriment de la tristesse, de l’anxiété ou de la haine.

La haine est exprimée toute la journée et de façon croissante. A la fin de la journée, il y a 10 fois plus de messages de colère que le matin. L’anxiété est variable. Elle suit surtout les annonces d’évènements stressants. Enfin, la tristesse n’est pas l’émotion principalement exprimée.

 

pdf-file-logo-icon (1)Publication : Mitja D. Back, Albrecht C.P. Küfner, and Boris Egloff: The Emotional Timeline of September 11, 2001, Psychological Science, 30/08/2010.  doi:10.1177/0956797610382124