dimanche 28 juin 2015

La réalité virtuelle pourrait soigner des addictions



Une nouvelle étude suggère que la réalité virtuelle pourrait venir en aide aux personnes souffrant d'addiction au tabac ou à l'alcool

La thérapie virtuelle est une méthode de traitement qui utilise la réalité virtuelle pour plonger le patient dans un environnement qui permet de diagnostiquer et de traiter des troubles psychologiques. Elle a été utilisée pour traiter des phobies, du stress post traumatisme ou de l'hyperactivité. L'environnement virtuel est une situation dans laquelle le patient peut rencontrer des situations stressantes en toute sécurité et apprendre à produire des réponses plus adaptées

Cette expérience est intéressante parce qu'il portent pour la première fois sur les Addictions. 12 patients traités pour dépendance alcoolique ont été recrutés. Âpres une cure de désintoxication d'une semaine, ils ont reçu 10 séances de thérapie virtuelles deux fois par semaine pendent 5 semaines. Une séance était composée de trois scènes : un environnement relaxant, un environnement à haut risque ou les patients 'sont au restaurant avec d'autres personnes et une situation aversive dans laquelle ils sont témoins se personnes malades du fait d'abus d'alcool

Avant le traitement toutes les personnes ont passé un scanner cérébral. Lorsque ces scanners sont comparés à ceux de personnes non alcooliques, les images des cerveaux des personnes alcooliques montent un fonctionnement du système limbique plus important. 

Après la thérapie virtuelle, le métabolisme des personnes alcooliques se rapproche de celui des personnes non alcooliques. 

Pour les auteurs, ce résultat de recherche est encourageant, car il laisse apparaître de nouvelles options de traitement.




SOURCE : Son, J. H., Lee, S. H., Seok, J. W., Kee, B. S., Lee, H. W., Kim, H. J., ... & Han, D. H. (2015). Virtual Reality Therapy for the Treatment of Alcohol Dependence: A Preliminary Investigation With Positron Emission Tomography/Computerized Tomography. Journal of studies on alcohol and drugs, 76(4), 620.