mercredi 16 septembre 2015

Les joueurs de jeux vidéo sont exposés au tabagisme - mais ce n'est pas nécessairement un problème



Selon une étude récente, les joueurs de jeux vidéo sont largement exposés au tabagisme.  Cependant, 

Après avoir été pointes du doigt pour leurs contenus violents, les jeux vidéo sont maintenant problématiques à cause du tabac. Une étude conduite à l'université de San Francisco montre que les joueurs de jeux vidéo sont exposés à des images impliquant l'utilisation se cigarettes ou de cigares. Les avertissements qui accompagnent les jeux vidéo sont généralement muets sur la présence de ces images. 

65 joueurs agés entre 13 et 50 ont été questionnés sur leurs jeux préférés et plus spécifiquement sur les images impliquant la consommation de tabac. Les résulats montrent que. La classification des jeux vidéo ne reflète pas la réalité Alors que 42% des jeux vidéo comportent des images de fumeurs, seuls 8% des jeux ont un avertissement liés au tabac. 

Les jeunes joueurs sont donc exposés à des contenus inappropriés qui pourraient avoir un impact négatif sur leur santé. La recommandation des auteurs est que l'ESRB veille à ce que les avertissements correspondent véritablement aux contenus des jeux 

Mais faut il s'inquiéter du tabagisme dans les jeux vidéo ? On se souvient quine série d'études montrant que les images pouvaient encourager les jeunes à fumer avaient pousse Lucky Luke à abandonner la cigarette. L'INPES sonne des éléments de réponse. L'institut observe que le tabagisme chez les plus jeunes à en général baissé au cours des dernières années. Une légère hausse est observée depuis 2008 (de 29% à 32%) dans un contexte général ou l'expérimentation diminue (de 71 à 68%).
L'INPES précise également que le tabagisme est lié à l'activité du jeune. Les scolaires ont tendance à moins fumer que les apprentissages qui eux même fument moins que ceux qui travaillent. Le tabagisme est également lié aux régimes. Les jeunes qui ont commencé un régime fument plus souvent que les autres 

On a ainsi un tableau plus général et plus complexe du tabagisme chez les jeunes qui permet de mieux situer la place des jeux vidéo. Les principaux facteurs du tabagisme chez les jeunes sont l'environnement familial, les événements de vie, les facteurs personnels, le groupe de pairs et en dernier lieu les média. Le fait que les jeux vidéo soient le loisir numéro 1 des jeunes n'en fait pas un facteur de risque plus important. Naître et grandir dans une famille avec un fumeur est un risque bien plus important. Les enfants interagissent quotidiennement avec leurs parents. Ces interactions dont plus fréquentes et plus significatives que celles qu'ils ont dans les jeux vidéo. Pourtant, les parents fumeurs ne portent pas etiquette informant qu'ils sont LE risque majeur de tabagisme et par la suite de cancer pour leur enfant. Enfin, il faut prendre en compte le fait que le tabagisme chez les jeunes a baissé entre 2000 et 2005 alors que dans le même temps le temps de jeu ne cessait d'augmenter


En conclusion, cette étude est intéressante parce qu'elle met en évidence la présence d'image mettant en cause le tabac dans les jeux vidéo et un étiquettage non conforme des nombreux jeux vidéo. Mais il n'y a pas de lien entre ces images et le tabagisme. S'il est important de prendre soin de la santé des jeunes, il faut aussi prendre soin de hierarchiser convenablement les facteurs de risque pour mettre en place des campagnes de prévention efficaces. 



Source :
Susan R Forsyth, Ruth E Malone. Tobacco imagery in video games: ratings and gamer recall. Tobacco Control, 2015; tobaccocontrol-2015-052286 DOI: 10.1136/tobaccocontrol-2015-052286