lundi 14 mars 2016

Comment aider les enfants à gérer leur temps de jeu vidéo




Contrairement à ce que pensait Jean PIAGET, les enfants ont une conscience du temps qui s’écoule dès les premiers moments de vie. Cela a été montré expérimentalement en 1972 par des psychologues qui ont travaillé avec de jeunes enfants d’un mois. Une lumière était présentée toutes les 20 secondes pendant 4 secondes à des bébés plongés dans l’obscurité. Après un temps d’apprentissage, les bébés étaient capables d’anticiper l’alternance de la lumière et de l’obscurité : leurs pupilles se rétractaient toutes les 20 secondes même lorsqu’ils n’étaient pas confrontés à la lumière

Les bébés sont également capables d’estimer les durées. Après avoir regardé une poupée danser au rythme d’une musique pendant un certain temps, les bébés de 6 mois commencent à s’ennuyer et regardent la poupée pendant moins de temps. Mais lorsque la musique dure plus longtemps que prévu, l'intérêt des bébés augmente à nouveau ce qui laisse entendre qu’ils ont perçu le changement de durée de la musique.

Cependant, Jean PIAGET n’avait pas totalement tort. S’il y a bien une base innée a la perception du temps, cette compétence prend des années avant d’être convenablement maîtrisée. Elle passe par l’intériorisation des rythmes des soins de base que sont l’alimentation, les changes, le bain. Durant la petite enfance, la participation de l’enfant à la vie familiale et sociale l’aide également à mieux intégrer la perception du temps. Enfin, son développement cognitif lui permet de situer des événements dans le temps et de construire des rapports de causalité

  • Le temps dans les jeux vidéo

Le bon point de départ pour aider les enfants à gérer leur temps de jeu vidéo est d’éviter d’en faire une source de conflits et de problèmes. Il faut reconnaître que l’enfant est confronté à une tache qui est difficile d’abord parce que il n’a pas encore la maturité pour faire ce que ses parents attendent de lui. Les jeux vidéo posent une difficulté particulière. Ils demandent une très grande concentration qui fait perdre tout sens du temps. Les adultes savent combien il est difficile de garder une bonne notion du temps qui passe lorsque l’on est plongé dans un écran. Il est donc injuste et inutile de lui en faire le grief à l’enfant puisque celui-ci n’a pas encore les compétences d’un adulte.

Il est utile de s’appuyer sur un instrument de mesure en encourageant l’enfant à utiliser une montre . Pour un enfant qui ne sait pas encore lire l’heure, l’adulte lui indiquera sur la montre le moment ou il doit s'arrêter de jouer. Il est également possible d’utiliser un chronomètre ou une alarme qui sonnera à partir du moment ou le temps de jeu est terminé. Dans certains jeux, une horloge est présente. C’est le cas de World of Warcraft qui permet même de régler une alarme. Lorsque le jeu ne comporte pas d’horloge, une montre posée sur le bureau bureau ou la table du salon fera l’affaire

Les parents doivent garder en tête que l’essentiel n’est pas dans le fait que l’enfant joue dans le temps qui lui a été imparti. Il ne serait pas sage de vouloir qu’un objectif aussi ambitieux que la maîtrise du temps de jeu soi maîtrise par un enfant alors que c’est là l’objectif de toute une vie. Il est important et nécessaire de pouvoir échanger avec l’enfant sur sa perception du temps. Beaucoup d’enfants trouvent que “c’est trop court”. Et ils ont souvent raison. Il faut donc reconnaître leur perception subjective du temps et voir avec eux ce qui peut être modifié.

Pour les enfants, le temps passé à jouer est souvent insuffisant parce qu’ils n’ont pas su s'organiser. Ils sortent alors de la partie de jeu avec un grand sentiment d’insatisfaction parce rien de ce qu’ils avaient prévu n’a pu être réalisé. Le sentiment de réalisation qui est un des fruits du jeu se gâte en se transformant en sentiment d'insuffisance. Cela peut cependant être modifié en aidant l’enfant à anticiper ses parties et a en faire un bilan raisonné

Avant de jouer, l’enfant doit avoir une idée de ce qu’il va faire. Il faut l’aider à établir des buts à court et à long terme. Moins le jeu est structuré, plus cet aspect est important. Un jeu comme Minecraft ne donne par exemple aucune indication à faire aux joueurs. Cette liberté est potentiellement source de grands plaisirs mais aussi de grandes insatisfactions puisqu’il y a toujours quelque chose plus que l’enfant pourrait faire. En établissant des buts à court et long terme, l’enfant peut avoir le sentiment d’avoir fini quelque chose ce qui facilite l’arrêt du jeu. Construire une maison est un but à court terme tandis que construire un château est un but à long terme. L’idéal est d’aider l’enfant à construit un but à long terme en le décomposant en plusieurs objectifs à court. 

Après le jeu, l’enfant doit pouvoir récapituler ce qui a été fait et ce qui reste à faire. Cela permet de préparer les sessions de jeu suivantes, d’éprouver de la satisfaction pour ce qui a été réalisé et de comprendre ce qui n’a pas fonctionner. Les sessions de jeu peuvent ainsi être insérées dans une chronologie. L’enfant peut prendre conscience de sa progression et raffermir son espoir qu’un jour son Grand Objectif sera atteint. La récapitulation de la session de jeu lui permet de comprendre ce qui a été fait - les “BRAVO” enthousiastes des parents l’aideront - et ce qui reste à faire

Pour que ses parties soient véritablement intéressantes, l’enfant doit apprendre à établir des priorités. Il ne peut pas tout faire et doit donc décider ce qui nécessite son attention et ce qui est secondaire. Cela peut-être difficile car les jeux vidéo proposent toujours mille et une choses à faire. Mais le sentiment de réussite est à ce prix. Si l’enfant ne fait pas des choix et ne s’y tient pas, il aura à la fin de ses parties une multitude de choses commencées et aucune de terminée. Ce sera la source d’une grande frustration car terminer une tâche est un élément essentiel du sentiment de réussite.

  • Le Journal du Gamer
L’utilisation d’un Journal de Gamer de notes peut être utile. L’enfant notera ses sessions de jeu, ce qu’il doit faire, la manière d’améliorer ses performances, ses impressions etc. Le Journal du Gamer est un levier particulièrement efficace pour les jeunes enfants qui entrent dans l'écriture à deux conditions. La première est que les notes de l’enfant soient saluées comme il se doit. Les parents doivent marquer leur admiration pour les compte-rendu de leur enfant et l’encourager à continuer. La seconde condition est qu’ils s’abstiennent de tout commentaire sur les maladresses ou les fautes que l’enfant peut faire. Le Journal du Gamer n’est pas un cahier de français mais un espace d’expression ou l’enfant construit petit à petit sa perception du temps. Il faut éviter à tout prix d’en faire un espace de contrainte.

  • Utiliser les mécaniques du jeu
Il est possible de s’appuyer sur les mécaniques de jeu pour aider l’enfant à maîtriser son temps de jeu. Il est plus facile pour l’enfant d’arrêter de jouer après avoir sauvegardé la partie parce que celui ci est certain de ne rien perdre lorsqu’il reprendra sa partie. Certains jeux permettent de sauvegarder à n’importe quel moment et d’autres nécessitent de passer par des points particuliers. C’est la responsabilité du joueur de trouver ces points de sauvegarde et de les utiliser. Lorsque le jeu est arrêté sans pouvoir sauvegarder, il faut reconnaître avec l’enfant la perte qu’il a subit. S’entendre dire “ce n’est pas grave” lorsque vous avez passé 40 minutes a faire quelque chose et qu’il vous faudra recommencer de zéro la prochaine fois est véritablement une offense. 

  • Rendre au jeu toute sa place
Enfin, un jeu vidéo reste un jeu vidéo. L’horloge familiale passe en priorité. Cela signifie qu’aucune partie ne doit être commencée si elle doit empiéter sur un Evénement de la vie familiale comme un repas ou une sortie. L’enfant doit donc s’organiser en conséquence mais les parents doivent aussi prendre soin de faire en sorte d’organiser suffisammement le temps familial. Aucun enfant ne peut organiser son temps personnel si celui-ci est soumis a l’aléatoire d’événements organisés par les parents.


  • Comment définir de bons objectifs de jeu 
Il s’agit en fait d’aider l’enfant a définir des objectifs de jeu. Tous les jeux permettent d’établir des buts à court et à long terme. Et pour tous les jeux vidéo, certains buts sont raisonnables et d’autres non. “gagner trois parties” n’est pas un but raisonnable car l’enfant peut gagner 3 parties d'affiliée en 10 minutes ou mettre 6 heures à gagner ces trois parties. “S’amuser et faire des choses formidables” n’est pas non plus un but à court terme ou a long terme. Une formulation aussi vague risque de susciter du désagrément lorsque la partie s’arrêtera car qui peut dire qu’il a reçu suffisamment de plaisir ?

Comment définir un bon objectif ? Il en va dans les jeux vidéo comme dans la vie de tous les jours. Un bon objectif doit être Simple, Mesurable, Acceptable, Réaliste, et Temporellement défini

Un objectif de jeu simple s’énonce en une phrase qui le résultat à atteindre et la manière d’y parvenir. Qu’est ce que l’enfant va faire ? comment va t il le réaliser ? combien de temps cela va lui prendre ? Qu’est ce que cela va lui apporter ? . Par exemple, dans Minecraft, la construction d’une cabane en bois est un objectif simple qui est réalisé en minant du bois et qui permet d’avoir un abris contre les monstres. Cet objectif est mesurable puisqu’une vingtaine de blocs de bois sont suffisants. il est acceptable puisqu'il peut être atteint de manière réaliste puisque les ressources sont toujours en quantité suffisantes. Enfin, il ne faut qu’une dizaine de minutes pour récolter le bois et construire la maison cabane.







  • Le rôle des parents est essentiel

Le rôle des parents est essentiel. Les enfants n’apprennent jamais rien tous seuls. Ils le font en s’appuyant sur les indications et l’exemple de leurs parents. Si les parents peinent à organiser leur temps - en étant systématiquement en retard pour la préparation du repas du soir par exemple - ils envoie un signal clair à leur enfant qui va être en contradiction avec leurs exigences éducatives sur le contrôle du temps de jeu. Le rôle des parents est essentiel parce qu’ils aident les enfants à organiser leurs objectifs à court et long terme. Les parents sont également importants parce qu’il soutiennent les efforts des enfants dans la réalisation de leurs objectifs. Enfin, lorsque l’enfant fait face à la pénible épreuve de ne pas pouvoir réaliser ses objectifs, il est important qu’il puisse trouver du réconfort auprès de ses parent.

La question du temps de jeu va largement au delà des jeux vidéo. Il s’agit de de compétences qui sont utiles tout au long de la vie. Établir des objectifs, les réaliser, évaluer ce qui reste à faire sert pendant les années d’école et dans la vie de tous les jours. Ces compétences ne sont pas acquises passivement par l’enfant. Elles sont transmises par les parents dans un effort constante et bienveillant d’éducation