mardi 22 mars 2016

Les bons fruits des parties de jeu vidéo en ligne



Jouer contre la machine est intéressant, mais les parties avec les être humains sont toujours plus riches en surprise. Un des grands intérêts des jeux vidéo est de pouvoir jouer en coopération et en competition avec d’autres joueurs..

Pour les enfants, les parties multijoueurs sont intéressantes parce qu’elles les amènent à prendre part à un collectif. Ce mouvement vers le groupe préexiste aux jeux vidéo et à l’Internet. Dans son développement, l’enfant investit peu a peu d’autres groupes que sa famille. L’école, les activités culturelles et sportives sont autant d’occasions de se construire dans des groupes différents de la famille. A l’adolescence, le mouvement s’accélère. L’enfant désinvesti un temps la famille au profit de groupes qu’il se choisit.  

Les jeux vidéo en ligne sont des espace autres dans lesquels les adolescents construisent des relations sociales. Par rapport aux espaces physiques, ils offrent au moins deux avantages : 1) ils sont facilement accessibles : quelques secondes suffisent pour se retrouver dans Minecraft, dans World of Warcraft ou dans The Division; 2) ce sont des espaces de jeu : il est possible de recommencer ce qui a échoué. Jouer en groupe sur Internet signifie occuper une place précise, avoir des responsabilités, compter sur les autres et savoir que les autres comptent sur vous. Dans les parties en ligne, les joueurs choisissent d’avoir un rôle de soutien ("Support") ou de faire des dégâts (“Damage Dealer”)

Que l’on soit leader ou simple joueur, la confiance est au cœur des parties en ligne. Dans le groupe chacun compte que son voisin tienne la place qui est la sienne. Lorsque le groupe est confronté à plusieurs échecs successifs cette confiance est particulièrement importante. Avoir confiance permet également de rester concentré  même dans les moments les plus difficiles. La partie n’est jamais jouée à l’avance. Des retournement de situation peuvent être possible grace à la pugnacité et à l’inventivité des joueurs.

En jouant en ligne, les  joueurs apprennent a travailler en équipe. Il est nécessaire de connaître les compétences et les limites de chacun pour pouvoir atteindre les objectifs de jeu. Certains joueurs doivent être aidés pour progresser, d’autres se découragent trop rapidement, d’autres encore ne voient pas les difficultés du fait d’un optimisme exagéré. C’est le rôle du chef de groupe d’assembler toutes ces personnalités en un ensemble cohérent et fonctionnel.

Dans un jeu vidéo, les joueurs passent plus de temps à échouer qu’à réussir. C’est la bonne dynamique de groupe qui permet de digérer l’amertume des échecs. C’est bien parce qu’il est agréable de passer du temps ensemble que les joueurs acceptent d’échouer un grand nombre de fois. Ce plaisir partagé leur donne la resilience nécessaire pour passer au delà des échecs. Ils peuvent ainsi apprendre de leurs erreurs.

L’ensemble des choses à faire dans les parties en ligne est si complexe que le groupe a besoin  d’un chef d’orchestre. C’est le rôle du chef de guilde (ou de clan dans les FPS) d’indiquer la marche à suivre. Dans certaines séquences, il n’y a pas de place pour l’improvisation. Certaines choses doivent être faites au bon moment ou tout le groupe risque d’échouer. Les joueurs apprennent la nécessité et l’importance d’une bonne préparation et d’un bon leadership.

La reconnaissance est un des fruits de la participation au groupe. Elle s’appuie sur des éléments concrets  comme le classement des joueurs sur un serveur ou l’équipement qu’il porte. L’arbitrage étant le même pour tous, les sociétés de joueurs sont souvent des méritocraties. Être un bon healer ou un bon joueur dans un FPS ne se décrète pas. Les preuves doivent être données dans la partie.

Toutes ces considérations correspondent à des groupes durables. Mais il existe d’autres groupes qui se forment juste le temps d’une partie ou d’une quête . Ces groupes opportunistes sont également intéressants parce qu’ils sont l’occasion de faire de nouvelles rencontres et de découvrir de nouvelles strategies de jeu. Grace à ces groupes, les joueurs peuvent découvrir la force des liens faibles.

La participation à ces groupes est extrêmement importante car elle a des répercussions en dehors de l’espace de jeu. Une enquête du Pew Internet a montré ce ques groupes sont des occasions des occasions de rencontrer des questions sociales. Trop souvent, les interactions en ligne des adolescents sont décrites sous l’angle de problèmes. Mais les adolescents y trouvent surtout des occasions de réfléchir à des questions comme la justice, le racisme, le sexisme, la solidarité ou la confiance. Les joueurs qui sont investis dans une  guilde sont aussi ceux qui sont le plus souvent investis dans des activités civiques. Ils sont davantage impliqués dans des activités caritative, s’intéressent à la politique, ou participent à des manifestations. Cela se comprend si l’on admet que les espaces de jeu multijoueurs sont des espaces de socialisation.