mercredi 16 mars 2016

Les jeux vidéo RPG sont liés à l'empathie

Les joueurs de jeux de role sont sans doute ceux qui s’attachent le plus à leurs personnages. Ils prennent souvent beaucoup de temps à les composer, leur inventent des histoires,

Une recherche portant sur 127 joueurs publiée dans l’American Journal of Clinical Hypnosis a mesuré l’empathie des joueurs de Jeux de Role en utilisant le Davis Interpersonal Reactivity Index et le l’absorption dans le jeu avec la Tellegen Absorption Scale. Ils ont mis en évidence que les joueurs obtiennent de meilleurs scores sur l’échelle d’empathie.

Les jeux de rôle nécessitent de se mettre à la place du personnage-joué. Le temps de la partie, le joueur devient un puissant mage, ou un chaman changeforme. Cette capacité à se projeter dans un autres monde et à jouer un rôle est probablement déterminante dans les scores élevés à l’ntertersonal Reactivity Index.

L’empathie est un ingredient fondamental de la vie sociale car est en partie liée aux conduites prosociales. Les liens entre l’empathie et les comportements prosociaux ont été largement étudiés. Il a ainsi été mis en évidence que nous avons tendance à venir en aide aux personnes pour lesquelles nous ressentons de l’empathie

Il existe deux manières de voir l’empathie. La première correspond aux situations ou une personne imagine ce que l’autre pense ou ressent dans une situation donnée en fonction de la connaissance qu’il a de cette personne. Dans la seconde situation, une personne s’imagine dans la situation d’une autre. Il est possible que ces deux empathies interviennent dans les jeux de rôle. C’est ce qui se passe lorsque le joueur imagine la colère d’un Nain lorsqu’il se trouve en face d’un Elfe. La seconde correspond aux phases de jeu ou le joueur ressent ce que le personnage-joué est sensé ressentir.

La recherche ne permet pas de dire si ce sont les personnes les plus empathiques qui ont tendance à jouer aux jeux de rôle ou les joueurs développent leur empathie au fil des parties. Mais quelque soit le sens de la relation, cette preuve expérimentale d'un lien entre l'empathie et les jeux de rôle soit lié à l’empathie est une bonne nouvelle.


Elle apporte un nouveau point de vue sur des observations anecdotiques apportées par les joueurs. Les parties sont aussi des occasions de mieux comprendre le point de vue d'une autre personne. Beaucoup de joueurs rapportent à quel point jouer aux jeux vidéo a changé leur vision des choses.  Lire dans un livre l'histoire de la seconde guerre mondiale est une chose. Vivre le débarquement de Normandie dans un FPS est une expérience qui permet de se plonger dans quelque chose qui s'approche de l'expérience du combat pendant ces heures décisive. Le jeu vidéo permet de vivre de l'empathie pour les soldats alliés en se représentant mieux l'extrême difficulté à laquelle les combattants alliés ont été confrontés. Mais le joueur peut aussi mieux comprendre les soldats de l'axe. Ils construisent ainsi une représentation plus complexe du conflit.



L'empathie n’est pas vertueuse en soi. Elle a été liée à des comportements antisociaux dans les gangs. Dans ce cas, l'empathie d'une personne pour les membres de son gang peut la conduire a des actes anti-sociaux. Un mécanisme similaire peut jouer dans les jeux vidéo. L'empathie envers un personnage peut augmenter ou réduire les comportements les comportement anti-sociaux parce que les joueurs ont tendance à se comporter en conformément au code moral du personnage joué. 

Ce résultat a été mis en évidence par une recherche portant sur 230 personnes. Les sujets ont joué à Motal Kombat vs DC Universe. Superman a été attribué à certains joueurs tandis que d’autres devaient jouer avec le Joker. Dans une autre expérience, les joueurs jouaient le rôle d’un chirurgien dans le jeu vidéo Trauma Center : New Blood tandis que d’autres jouaient au jeu Manhunt. Après 15 minutes de jeu, le comportement prosocial des joueurs était testé. Les joueurs qui avaient joué avec un personnage proscial (Superman, le chirurgien) ont plus plus tendance que les autres a avoir des conduites prosociales. 

Le lien entre le rôle joué dans un jeu vidéo et les conduites pro/anti-sociales est solidement prouvé même si la durée de cette relation reste encore à établir



En conclusion, les jeux vidéo sont liés à l'empathie ce qui a des effets sur les comportements des joueurs. Cela est vrai pour les jeux de rôle qui sont naturellement liés l'empathie. Dans ces jeux, le joueur est encouragé à voir le monde par les yeux du personnage-joué. L'empathie fonctionne également pour des jeux de combat avec des effets sur les conduites prosociales qui varient en fonction du code moral du personnage joué



SOURCE : 

Greitemeyer, Tobias, Silvia Osswald, and Markus Brauer. "Playing prosocial video games increases empathy and decreases schadenfreude." Emotion 10.6 (2010): 796.

Happ, Christian, and André Melzer. Empathy and violent video games: Aggression and prosocial behavior. Palgrave Macmillan, 2014.